Dans cet atelier, il était arrivé…

157

Soit dit en passant, je le soupçonne aujourd’hui d’avoir pris son pied de cette situation

Où il faisait jouer aux autres le rôle de « riches », et à lui celui de « pauvre »…

Avec le temps, dans cet atelier, il était arrivé à se faire des copains et tous s’amusaient

À un jeu que je peux dévoiler ici sans remords, puisqu’il y a prescription.

Lorsqu’une jeune femme entrait dans la boutique, que le patron y était absent,

Il fallait qu’elle donnât les empreintes de ses pieds pour préparer le modèle qui allait

Ensuite servir à la fabrication du soulier. La jolie personne de sexe féminin, l’idiote,

Devait se mettre debout sur un socle, une glace sans tain, appareil semblable à

Un pèse-personne. Pendant ce temps-là, qui durait, durait, durait, les loustics

Descendaient à tour de rôle au sous-sol et regardaient les dessous de la jeune femme

À travers cette glace piège. Conclusion : les hommes sont tous les mêmes !

Clairvoyant, Freud écrit :

 » En psychanalyse, nous ne pouvons aboutir à rien d’autre qu’à des permutations,

Des déplacements, jamais au renoncement, à la désaccoutumance,

À la résolution d’un complexe…Ce n’est qu’avec la mort… »

Ferenczi, lui, se fout le doigt dans l’œil lorsqu’il déclare :  » L’éradication

Du mensonge devrait amener de meilleures conditions lorsque régnera la raison… « 

Eradiquer le mensonge et ne vouloir que la vérité relève de la pure folie,

Car ces deux entités sont liées l’une à l’autre.

Je crache sur cette psychanalyse élitiste basée sur cette association « psychanalyse/argent »,

Elle est trop le fer de lance de l’ensemble de la profession depuis un siècle,

C’est comme l’art et l’argent, tout ça est à mettre dans le même sac, paniers à crabes,

De la poudre aux yeux, de la poudre d’escampette. Du fait de cette question d’argent,

Freud et consorts sont-ils à remettre en cause pour autant ? Oui, je le pense

Et il m’aura fallu attendre aujourd’hui pour l’affirmer aussi clairement, car à l’évidence

La psychanalyse est réellement faite pour tous, et pas seulement pour les riches

Et les intellectuels…Pourquoi la psychanalyse n’est-elle pas gratuite ?

Agréable au toucher, voilà un beau bouquin, la couverture est de couleur chocolat,

Elle me rappelle cette sale crise de foie d’hier, Grrrr …

Je ne supporte plus d’être malade. Par téléphone, le médecin m’a conseillé

Un médicament bizarrement absent de ma réserve personnelle, alors j’ai appelé

Ma pharmacienne qui me l’a adressé dans les minutes qui ont suivi ma demande,

Par l’intermédiaire de sa charmante cousine, Myriam.

 Patchwork (cliquez ici)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s