Nothomb…

178

J’étais le bon sujet puisque j’avais pensé mourir à ma naissance « 

C’est du Nothomb tout craché. Perec faisait ça aussi, user de l’écrit de l’autre

Dans sa propre écriture, composer une partition, un capharnaüm, un labyrinthe,

Mais un labyrinthe où le fond de celui ou celle qui a la plume est bon,

Il n’y a pas de volonté à vouloir faire le mal… Je le jure, parole de cactus !

Vers dix-huit heures, je me suis garé dans la rue Daunou, tout près de l’avenue de l’Opéra.

Une heure de parking, trois euros. J’ai toujours une carte pour cet impôt

Dans mon porte-feuilles, pas la peine de subir une contravention, d’autant qu’elles sont

Maintenant à payer obligatoirement : ça leur rapporte gros et ne leur coûte rien.

Heureusement, après dix-neuf heures, vivre à Paris devient gratuit, mais

Ne le crions pas trop fort, ils risqueraient de nous entendre et de revoir leur copie.

Bref, je mets mon ticket sous mon pare-brise et me sens libre d’aller où bon me semble,

C’est à dire chez le parfumeur Fragonard m’acheter une savonnette, que je pourrai me l’avoir

Beaucoup moins cher dans mon supermarché, seulement mon snobisme en prendrait un coup,

Surtout ces jours-ci où je me décide pour l’unième fois à lire Proust et sa Recherche

De je ne sais quoi, alors qu’il est mort depuis presque un siècle et qu’on serait en droit

De l’enterrer pour faire place aux jeunes… Une savonnette… en réalité, j’ai honte,

Je viens de commettre un péché horrible, je viens de mentir :

J’ai pris une boîte entière, de toutes les couleurs.

Le mois d’août approche. Aucun projet de vacances, je me laisse aller à vivre

Les jours qui viennent, je n’attends rien, personne dont je voudrais partager ma vie

Où à défaut un moment. Mon plaisir d’écriture est intact, j’aime réveiller,

Mettre en mots ces images enfouies, à redécouvrir, larguées au placard …

Je ne sais si tu as quelques compétences en la matière, mais ma sœur Yvette

Envisage de se lancer dans la peinture en voulant se consacrer au jaune comme Klein au bleu.

Qu’en penses-tu, crois-tu qu’elle puisse trouver quelques débouchés dans ce milieu,

Qui je te l’avoue ne m’inspire aucune confiance. Dans un journal gratuit reçu ce matin,

Yvette a lu son horoscope, on lui annonce une bonne nouvelle pouvant la conduire

Sur quelque chose de concret et qu’elle doit impérativement prendre au sérieux.

 Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s