Illich nous parle …

242

Il faut donc la remplacer, mais par quoi ? Illich nous parle de la nature humaine,

De ses besoins et ses possibilités…

Un grand projet politique ne doit plus se soucier de ces théories d’un autre âge,

D’aucune valeur aujourd’hui, je dis bien aucune valeur aujourd’hui. Le premier souci

Serait d’abord et avant tout de faire en sorte que tout homme soit considéré en humain

Et lui redonner de la dignité en lui attribuant, lorsqu’il n’a pas de travail, un revenu à minima

Pour ne pas entrer dans la misère (600 € par mois) et un logement de 15 m2.

Depuis plus de quinze années, je me bats pour cette idée et ici je ne peux faire autrement

Que de rappeler cette vérité : la misère est insupportable.

Faut-il continuer à produire des voitures pour justifier je ne sais quoi, continuer

Comme avant ? Ma réponse est sans appel : non, nous devons reprendre les rênes

De notre grand et beau bateau (il n’y a pas de rênes dans un bateau ? peu importe),

L’état doit définir les grandes lignes de ce qui serait bon pour son peuple,

Pas uniquement pour l’économie avec un grand É, mais pour les hommes, les femmes,

Les jeunes de tous poils, les personnes agées… sans se soucier ni du marché, ni des règles

De la Communauté européenne ou mondiale, car avant tout,

Nous devons sauver notre pays, et par voie de conséquence le monde.

Quelles propositions pouvons-nous faire si la production des voitures n’est plus

Le fil d’Ariane de notre politique ? Reprenons l’idée d’un revenu+logement à minima a

Atribué à tous chômeurs, tous exclus. Dans cette situation, l’individu concerné sera considéré

Non comme un chômeur ou un exclus, mais comme un fonctionnaire attaché à l’état

Et pouvant bénévolement participer au bon fonctionnement de la société en ayant

Une action sur elle en donnant un peu (ou beaucoup) de son temps aux taches

Qu’il pourra assurer. Par ce moyen-là, nous pourrons considérer

Qu’il n’y a plus de chômeurs, plus d’exclus dans notre pays

(Nous tiendrons compte que certaines personnes ne peuvent travailler, nous devons l’accepter)

Puisque tout individu bénéficiant de cette situation sera considéré comme affecté

Au service de l’état. Deuxième point, les services de nos administrations employant

Plein de monde pourront, petit à petit, ne pas remplacer ceux qui partent à la retraite

Et mettre à leur place cette population moins couteuse.

Alors j’entends déjà des cris d’orfraie me reprochant par ce système

De réduire les emploies « normaux », je leur réponds : …

Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s