Aimer…

380

Pour commander les ouvriers, faut faire comment ? Faut les aimer, me fit mon père.

Faut les aimer et te faire aimer d’eux. La nuit de cette conversation essentielle

J’eus du mal à trouver mon sommeil, je restai sur le qui-vive, incertain de tout.

Le dernier conseil de papa fut que je sois aimable avec tous, tout en gardant

De la fermeté pour être obéi. Seulement, il oublia de me donner le mode d’emploi…

Il savait le nom de tout le monde à l’usine et n’hésitait jamais à dire

Bonjour Monsieur untel ou Madame unetelle.

Je mis un point d’honneur à garder cet avantage sur bien d’autres chefs,

Je fis un effort considérable pour entretenir cette renommée familiale,

Je pris le bottin mondain et appris par coeur des listes entières de noms

De personnes inconnues, que je n’avais aucune chance de rencontrer,

Mais c’était un moyen de me faire à mon futur métier.

Je veux jouir des richesses de la vie, posséder des livres, des disques, des films,

Des tas de trucs qui ne servent à rien aussi, mais que j’aime avoir près de moi,

Ils me rassurent, me protègent. Je n’éprouve aucune honte,

Et pourquoi en aurais-je, qu’y a-t-il de mal à consommer ?

N’est-ce pas bon pour le fonctionnement de notre système économique ?

Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s