Il y a quelques jours…

basquiat_untitled_542

Un jour je vous raconterai des choses sur lui, mais pour l’instant,

Je veux vous parler de moi. Je vis donc seul. Il y a quelques jours,

Je croisais dans l’escalier mon voisin de palier, il m’annonçait la mort

D’un homme connu de nous deux. Des décès il y en a toutes les heures,

Alors pourquoi celui-ci m’affecta plus qu’il ne fallût ? Je passais ma journée

Tristement à rien pouvoir faire, à rien penser d’intéressant, et pourtant

Je ne connaissais pas cet homme, il m’était étranger, je l’avais vu tout au plus

Une ou deux fois, mais j’avais fait à son sujet une obsession, une fixation.

Je me sentis encore plus seul et le souvenir d’un Congrès très ancien me revint à l’esprit

Et je me rendis compte d’un fait, j’étais le dernier survivant de cette fameuse assemblée,

Et de ce qui s’y était passé, je ne peux rien dire à personne. C’est terrifiant !

Parfois en écrivant je ne suis pas d’une grande clarté, mais dans le fond

Pourquoi ne pas mettre mes lecteurs dans la difficulté ; dans la vie les choses

Ne sont pas toujours simples et ça, vous le savez aussi bien que moi…

Je n’ai jamais été du genre à raconter une histoire avec un début, un milieu, une fin,

Plan après plan comme au cinéma, j’ai préféré dès mes débuts être dans l’invraisemblance.

D’autres auteurs, d’autres poètes ont fait ce choix, soit volontairement

Soit pour des raisons obscures que nous respecterons ici.

 Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s