Dans une boîte de nuit…

basquiat71

Il me fallait remonter la pente, ne pas me laisser griser par le désespoir,

Mais tout de même, ne pas avoir un sou en poche en ce moment

Où j’étais accompagné de la plus belle fille du monde, dans une boîte de nuit

Où le prix des consommations n’est pas celui d’un Mac Donald.

Pour me sortir de cette fâcheuse situation, je téléphonais à un ami travaillant la nuit

Et lui demandais de m’envoyer par courrier spécial un billet de cinquante dollars

Pour me lever d’une mauvaise passe qui trouverait son dénuement dans la journée

Et ainsi, je serais en mesure de lui rendre cette somme le soir même. Rapidement

Un homme se présenta à l’entrée du lieu où j’étais avec ce billet tant attendu.

Mais cet homme je le connaissais depuis longtemps et pour lui j’étais une sorte

De Bon Dieu, il me savait être écrivain, un artiste, alors me voyant là à moitié soul

Il me proposa vingt-cinq dollars de sa poche et de bon coeur. Comment refuser

Une telle marque de confiance ? J’acceptai et le remerciai vivement.

Ouf, j’étais sauvé puisqu’en mesure maintenant de payer la note de nos boissons

Et un pourboire de riches au serveur et à la dame du vestiaire.

 Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s