La belle Mara me sauta dessus…

basquiat72

Dans le taxi, excitée à mort, la belle Mara me sauta dessus pour libérer ses pulsions

Et comme une femme en manque, y alla violemment sans se soucier ni du chauffeur

Ni de moi non plus, bref, elle se rassasia juste au moment où nous arrivions

Sur une place gardée par un flic. J’étais épuisé par tant de violence,

Mais j’essayai tant bien que mal d’être à la hauteur de la situation.

Belle comme une Joconde, cette chienne lâcha prise et se laissa choir

Toute débraillée dans son coin, je m’approchai d’elle pour l’embrasser encore et encore

Sur ses lèvres, dans son cou, partout, partout, partout…

Telle une louve en furie, elle s’agrippa à moi, son corps s’offrait non seulement à son amant

Mais au monde tout entier. Plus rien n’avait d’importance sinon ce moment

Où toutes les parties de nos corps se fondaient pour ne plus faire qu’un,

Nous étions dans une tornade nous foudroyant de toute part,

Nous eûmes des spasmes et des spasmes à répétition,

Et sans vouloir faire de jaloux, je peux avancer qu’il s’est agît d’un moment

Exceptionnel dans la vie d’un homme, et aussi d’une femme.

 Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s