Ilot noyé de vert…

basquiat79

Toutes les nuits me surviennent des cauchemars impossibles à maîtriser, à canaliser,

Je ne sais comment m’en débarrasser, j’ai peur qu’elles me détériorent à la longue.

Je ne comprends pas pourquoi mon esprit agit ainsi avec moi, que lui ai-je fait

Pour qu’il me persécute ainsi ? Alors, pour fatiguer mon corps, je sors dehors,

Vais dans une forêt afin de renouveler mon sang malade, objet de tous mes tracas.

Dans cet ilot noyé de vert, sans me soucier de rien, j’y entrai paisiblement,

Lorsque survint une angoisse inhabituelle, d’autant plus inquiétante que j’étais seul,

Avec une impression d’être suivi alors qu’il n’y avait personne.

Une frayeur subite me fit faire n’importe quoi, je tournai autour d’un arbre cent fois,

Ma tête eut un violent vertige, je ne savais plus où j’étais, où j’allais.

La nuit fut horrible et, n’en pouvant plus de souffrir, je pris la décision de partir,

D’aller faire un voyage pour me remettre en état, et ce fut une bonne décision,

Car elle me remit sur pied. Un mois plus tard, je me sens guéri, ce doit être

La visite du mont Saint-Michel ou mon séjour à Avranches, ville surplombant

Une baie avec un monument fantastique. La mer basse, j’allai vers l’abbaye,

Elle me faisait penser à l’église de Combray, j’y entrai, léger, frêle comme un nourrisson.

C’était un bijou fait de pierres taillées par la main des hommes plus robustes que moi…

J’ouvre les yeux et regarde indifférent ces sculptures religieuses,

Savourant le calme régnant en ce lieu, sauf le bruit du vent.

 Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s