Critiques négatives d’Illich…

jean-michel-basquiat

La tête haute, maman peut disserter aussi honorablement que n’importe lequel

De ces Universitaires, qu’elle n’est pas, je vous rassure. Voilà la vraie révolution,

Aider la pensée à s’articuler autrement, librement. Nous aurons tout le loisir de parler plus tard

De notre société de consommation, mais je lis au paragraphe des Universités,

Les nombreuses critiques négatives d’Illich, les accusant de former, d’éduquer

Ses futurs cadres à devenir principalement les clients de premier plan du capitalisme.

Je ne souffre pas de cette chose-là mais de son contraire : que des gens ne puissent pas

Consommer, à minima du moins, c’est ça le problème.

 Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s