Dire bonjour à Madame la concierge…

jmb-cat

Un coup de fil me sort de ma léthargie, on a trouvé mon père assis paisiblement

Au bord du quai de la Seine en danger de mort, puisqu’il pouvait tomber

Dans l’eau glacée à tout moment.

Le découragement vous prend parfois à la terrasse d’un café, pourtant

Vous êtes protégé du soleil par quelques arbres plantés là, face à l’église du village,

L’image est paisible et curieusement c’est à cet endroit que j’ai écrit hier après midi

Ces mots inquiétants :  » Lorsqu’on prend conscience, en honnête homme,

De l’état du monde et de ses citoyens, il est surprenant de de voir continuer

À dire bonjour à Madame la concierge, à la tante Léa qui bientôt aura son sixième marmot

Qu’on se demande d’où lui vient ce besoin de procréer sans utilité, vu qu’on est ruiné,

Qu’on devrait en faire beaucoup moins, non par économie comme vous pourriez le penser,

Mais parce que la raison doit primer sur tout le reste.

Face à l’agressivité des gosses de mon école, je ne savais que faire,

Me défendre m’apparaissait inapproprié à ma nature profonde, et

Aux coups qu’ils m’infligeaient, l’amour de mon prochain et l’attachement était ma réponse,

Mon cri de cœur, j’avais envie de faire corps avec mon ennemi pour le convaincre

De ne plus me haïr. Je faisais tout pour plaire, et aujourd’hui

Plus que jamais, je garde ces bizarreries d’un enfant souffre-douleur.

 Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s