« La crise de la culture »

Chémiakine

(Tableau de  Mikhaïl Chemiakine )

Et puisqu’il a été question d’Hannah Arendt il y a quelques jours, je ne veux pas me priver

D’un « folio-essais » sur « la crise de la culture », dans lequel j’ai trouvé un chapitre

Sur la crise de l’éducation. Allons voir de quoi il est question dans ce travail de trente pages.

Première phrase faisant tilt dans ma pauvre tête d’autodidacte s’essayant à cor et à cri

De comprendre quelque chose à cet univers me dépassant trop souvent :

« L’éducation ne peut jouer aucun rôle en politique, car en politique c’est toujours

À ceux qui sont déjà éduqués que l’on a affaire. » Je pose mon stylo et essaye de voir

À quoi cela peut me faire penser, à quoi je pourrai m’accrocher pour vous tartiner

Quelques bons mots excitant votre intelligence. Ainsi va le monde, nous nous passons

Le bâton, relais pour avancer, mais cela est trop souvent superficiel, nos différences

De personnalités sont telles que le contraire serait inquiétant. Pour arriver à un résultat

À peu près satisfaisant en ce domaine de l’éducation, ce qu’il faudrait se serait de jeter

Les vieux, les bannir de l’état nouveau que nous voulons construire…

  Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s