Le feu au sein…

6

Je n’écrirais jamais l’histoire de ma vie, il y a eu tellement de gens l’ayant fait

Avant moi et le feront après, que cela me paraît relever d’un plaisir douteux.

Parler de soi à la première personne pour y dire des secrets

Pouvant mettre le feu au sein des familles, merci, trop peu pour moi !

Me voilà en train de poser les premiers jalons de mes histoires toutes personnelles,

Et pour ne pas avoir honte de mes contradictions, je dois m’imposer quelques règles,

Et d’abord parler de ma vie privée. Je me rends compte de ce que je n’ai jamais été heureux,

Je n’ai jamais atteint le bonheur, et pourtant, ce n’est pas la persévérance qui a fait défaut,

Mon âme à l’ardeur si naturelle, que cherchait-elle dans le fond ? J’ai fait peu état de moi,

Et si je me suis beaucoup exprimé dans mes écrits, à chaque fois je créais des personnages

Pour mieux me cacher dans leurs jaquettes feutrées. Aujourd’hui, vieux, j’éprouve

Le besoin de revenir aux sources, au temps de ma jeunesse, et dans cette introspection

J’espère découvrir les lambeaux d’une vie bien remplie.

Je visiterai ces gens m’ayant accompagné dans la joie ou dans la peine …

Je laisserai de côté le milieu où je vis, dont je me sens de plus en plus étranger.

Faire ce travail me permettra de prendre de la distance face à tous mes anciens écrits

M’apparaissant maintenant très pénibles à relire. Aujoud’hui,

Je veux trouver du plaisir à raconter mes sensations quand je suis éveillé ou en sommeil.

Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s