Un synopsis écrit par moi…

bougie

Je peux poser mes yeux sur ce chemin, oh combien de fois foulé,

Pour y aller, seul ou accompagné, cueillir quelques bonnes denrées.

Ma fragilité est grande et le fait de me présenter là, maintenant,

Ici devant vous sur se fauteuil roulant n’est pas un acte gratuit,

Il dit l’essentiel… Dans dix ans, voyez-vous, dans dix ans

Vous vous souviendrez de ce moment que nous vivons là, maintenant,

Tous ensemble dans ce théâtre avec moi tout seul sur le plateau,

Je ne vous ai rien interprété, rien encore, j’ai occupé votre temps à presque rien

Mais vous vous en souviendrez, j’en suis certain, et mon rôle

D’auteur-acteur aura été rempli, mon salaire bien gagné.

En rédigeant cela me revient le souvenir d’un synopsis écrit par moi il y a fort longtemps.

C’était une petite chose comprenant à peine une douzaine de pages

M’ayant fait comprendre que je n’étais pas un auteur de théâtre,

À l’évidence, je n’étais pas fait pour cela. Mais si je fais

Devant vous ce rapprochement c’est que le procédé était le même.

Bougonnant quelques mots inaudibles dans sa barbiche, je fus raccompagné

Vers la sortie de ce théâtre de la cupidité des hommes de pouvoir.

J’avais enfin retrouvé une certaine dignité maintenant, pensant

Au prochain rendez-vous, qui sera peut-être le dernier, mais porteur

D’un intérêt certain pour mes affaires à venir. Trois jours passèrent

Et trois nuits aussi, je les passais dans un bordel de la ville, ayant de quoi payer

Ce qui m’a manqué ces dernières semaines. Dans cet endroit majestueux

Où se croisent indifféremment hommes politiques, artistes ou voyous,

j’allais me reposer sur le bord de la piscine après le bain et le hammam,

J’avais apporté avec moi quelques feuilles blanches, afin de vous confier par écrit

Quelques bribes de mon passé et ainsi, vous jugerez par vous-même

À qui vous avez à faire. Je suis issu d’une famille normale, ni riche, ni pauvre,

Moyenne dans les statistiques nationales, nous représentons la France profonde,

Et à tout considérer, franchement, je n’en suis pas fier pour deux roupies.

Patchwork (cliquez ici)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s