Nous nous quittons parce qu’il le faut…

generar_img-3

Chère amie, nous nous quittons parce qu’il le faut.

Ne vivons plus ensemble du seul fait de l’avoir décidé un jour.

D’aucune façon, nous ne devons accepter la médiocrité, car très vite

Elle se transformera en fardeau qu’on portera longtemps sur notre dos,

Histoire d’avoir quelque chose à porter plutôt que rien du tout.

Regarde, s’il te plaît, tous ces gens à la mine déconfite

Par la marmelade du quotidien, les coups, la violence

De ces mâles sur ces femmes aux cernes marquées

Qu’on croise dans le métro, le matin, lorsqu’on va au boulot.

Mais nous savons tous qu’être malheureux c’est aussi exister.

De surcroît, le bonheur est trop éphémère pour prendre

Des engagements sérieux avec un autre que soi, à long terme, s’entend…

Patchwork (cliquez ici)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s